La vinification

Les cuves sont en béton armé avec résine alimentaire epoxy à l'intérieur pour faciliter l’entretien.Nous avons aussi des cuves fibre de verre alimentaire pour l'élaboration du vin rouge avec plafond mobile. Les raisins blancs sont pressés directement et rapidement après la cueillette.
Le jus est pompé dans différentes cuves, il est séparé par parcelle et par cépage. Au bout de 36h, il est soutiré afin d’ôter le maximum d’impuretés solides pour pouvoir laisser fermenter un jus parfaitement clair.

La fermentation démarre tout de suite, elle dure environ 2 semaines durant lesquelles il faut surveiller de très prés la température et la densité. Une température trop élevée (>20°) altère la qualité aromatique.

Fin décembre, le vin est à nouveau soutiré pour éliminer des lies de fermentation. Les vins reposent ensuite plusieurs mois avant les assemblages et la mise en bouteille. Les raisins rouges sont mis en grappes entières dans la cuve. La macération extrait la couleur qui se trouve dans la pulpe. Cette phase délicate s’opère pendant la fermentation et dure 7 à 10 jours, la couleur est plus ou moins intense suivant les années et les cépages. Le vin est tiré en cuve et le marc est pressé.

Ensuite intervient ce qu’on appelle « la deuxième fermentation dite malolactique ». C’est une opération chimique tout à fait naturelle, l’acide malique se transforme en acide lactique. C’est une phase souvent difficile et très important pour la qualité de vin. Le vin est alors séparé de ses lies et va reposer quelque mois avant la mise en bouteille : c'est la désacidification naturelle.

Mise en bouteille : Avant la mise en bouteille le vin est préalablement analysé et filtré par un laboratoire oenologique agrée. Ensuite une entreprise vient à domicile effectuer le tirage et le bouchage à raison de 2000 bouteilles par heures. 3 à 4 mises en bouteilles sont réalisées par année.

Stockage et conditionnement : Les bouteilles sont stockées en piles et étiquetées au fur et à mesure pour la commercialisation.